safetynvent
  Détecteur de chocs
omnidirectionnel, suite 4.
 
 



Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


 

 

Détecteur de chocs, suite (4).



- une Vis de blocage (76) qui sert à immobiliser la boucle que 43 forme à cet endroit. Il n’y a, par conséquent, pas de mobilité pour 66 de ce côté-là.
 
De l’autre côté de 66, 43 est relié à 27 et 44 en 25 et il est le sujet d’une course vers 70 et 71 lorsque le choc accidentel se produit de ce côté-là.
 
Cela rend sa fonction unidirectionnelle et cette Variante est destinée à être fixée dans un véhicule là où un espace est disponible, seul ou combiné avec d’autres : soit il est joint à 62, comme il est sus-indiqué, afin de signaler un renversement du véhicule accidenté sur son toit, pour le cas où l’on craindrait, par exemple, que 62 ne réagisse pas ; ou soit encore il est lié à un nombre indéfini (selon l’option que l’on choisit) en angle droit, en croix ou en rayons qui sont fixés à un site commun qui est représenté sur le dessin sous forme d’anneau qui comporte dix sites taraudés, soit 8 en son pourtour et un en Haut et l’autre en Bas auxquels sites peuvent être vissés autant d’exemplaires de 65 que nécessités grâce à un filetage qui est opéré en bout de 25, du côté de 44 sur chacun des modèles.
 
Planche E, figures 20 et 21 :
 
Sur les dessins sont représentés deux exemplaires de 65 qui sont assemblés symétriquement de manière à ce qu’ils assurent une réaction bidirectionnelle et tous deux sont fermement maintenus en place par
 
- un Bague taraudée (78) qui est d’abord vissée à l’un puis ensuite à l’autre des deux 65 grâce à des filetages adéquats qui sont pratiqués en 70.
 
65 comporte donc deux filetages qui sont situés respectivement à chacune de ses extrémités.
 
Figure 19 :
 
le mécanisme est au repos car les deux 66 sont éloignés du centre, à la hauteur de 78.
 
Figure 20 :
 
quand une collision se produit à l’avant du véhicule vers lequel avant est orienté le 65 de droite sur le dessin, son 66 est projeté vers l’avant par l’effet du choc accidentel et il (66) déclenche ainsi l’Appel automatiquement.
 
Le 66 du côté gauche sur le dessin ne bouge pas parce qu’il est bloqué contre la cloison qui le sépare de 27 et il (66) est retenu à 72 par 43.
 
Figure 21 :
 
quand une collision se produit à l’arrière du véhicule, il se produit le même effet que décrit en figure 20 mais vers l’arrière du véhicule cette fois-ci.
 
4/ : Variante tubulaire bidirectionnelle combinable (77) :
 
Planche F, figure 22 :
 
77 a été conçu de manière à pouvoir être monté seul ou combiné avec autant de ses semblables que nécessité et qui sont alors assemblés en croix à l’aide d’attaches adéquates et enfin, aboutés les uns aux autres.
 
77 se compose du même mécanisme que les deux premiers modèles (Boîte sphérique et 62) à ses deux extrémités et ne possède qu’un seul Noyau (67) au centre du Tube droit (10).
 
Il possède donc un Tube (é() de plus que 65.
 
Sa description est la même que celle des précédents modèles et sa conception le rend bidirectionnel.
 
Planche F, figures 22 et 23 :
 
Mécanisme au repos : quand le choc engendré par une collision se produit à l’avant du véhicule, (à gauche sur le dessin), 66 est projeté vers l’avant de manière à déclencher grâce à ce mouvement, le signal d’Appel aux secours routiers,
 
puis il retourne à sa position initiale qui se situe au centre du Tube (25).
 
Figure 24 :
 
quand le choc se produit à l’arrière du véhicule, (à droite sur le dessin), 66 est attiré vers l’arrière pour remplir la même fonction qu’il a accomplie pour le choc qui s’est produit à l’avant de véhicule.
 
NB :
 
1/ Les modèles de Capteurs unidirectionnels susceptibles déclenchent l’Appel de bord de n’importe quelle direction vers laquelle il sont pointés. On peut donc les utiliser pour le Haut et pour le Bas aussi.
 
Il est possible de combiner un modèle (ou deux) 65 avec un modèle 62, par exemple.
 
2/ 77 peut être aussi obturé à chacune de ses extrémités par un 64, comme 65.
 
Table des figures :
 
Planche A= Déclencheur d’Appel automatique : Boîte sphérique :
 
Fig. 1 : vues du côté droit, boîte ouverte ; 1 et 2 deux sont identiques ; vues en coupe du mécanisme au repos, en haut et bas sur le dessin ; A et B indiquent l’espace qui contient les Ressorts de compression (27).
 
Figure 2 : même vues que sur la figure 1 ; mécanisme en fonction : tirée par 43 qui est lui-même tiré par 32 qu’un choc de collision occasionné à l’avant du véhicule projette dans l’espace ; 26 comprime 27 qui cède ses espaces A et B que nécessite 32 dans sa course omnidirectionnelle à l’intérieur de la Boîte sphérique (Carter) ; 43 fait fonctionner 44.
 
Figure 3 : vue du côté droit : les ellipses indiquent les trajets que peut parcourir 32 dans tous les sens durant sa course, à l’exception toutefois de la verticale dont la course est représentée par une ellipse qui est dessinée en petits traits et qui se réduit à l’ellipse centrale parce que, pour le haut comme pour le bas, un seul 27 cède à chaque fois son espace, soit en A, soit en B, selon la direction de laquelle provient l’onde du choc accidentel.
 
Sur la Planche A qui est à l’échelle de 0,25, le diamètre réel de la Boîte sphérique est de 200 mm ; les échelles qui sont indiquées ici ne le sont qu’à titre d’exemple. Il est possible de changer les dimensions de tout le mécanisme sans que cela n’amoindrisse sa capacité de fonction.
 
Planche B : Déclencheur automatique, Boîte sphérique.
 
Figure 4 : fonctionnement :
 
- au repos : en haut et à droite sur le dessin;
 
- en marche : la Lamelle de contact (57) s’appuie sur le Pôle + (58) qui est fixé en 49, (en bas et à gauche sur le dessin).
 
Vues en coupe du mécanisme :
 
la compressions de 27 qui est indiquée (sur le dessin) n’est qu’approximative, par contre celle de A et B est exacte.
 
Mode de fixation de 49 à25.
 
Planche C : Déclencheur automatique : Boîte sphérique.
 
Figure 5 : vue d’arrière de 25 à l’intérieur duquel se situe 29 et duquel 25 sort 43 qui est relié à 45 grâce à une vis plate qui est représentée par le petit rectangle qui est dessiné à la base de 45.
 
Tiré par 232, 43 se dévide de 45 lequel 45 entraîne 54 lequel meut à son tour 55 qui fait tourner 79 et 59 et déplace ainsi sa Lamelle de contact + (57) pour l’appuyer sur la grande surface du Pôle + (58). Le fil électrique positif + qui sort de 49 est possible à brancher directement sur le Bouton d’appel de bord ou indirectement sur l’émetteur de bord (61) ou bien encore relié à une Boîte de déviation électrique (60).
 
A droite sur le dessin, au-dessus de 61, est représenté l’antenne de l’émetteur qui se trouve état de fonction.
 
Figure 6 : vue de gauche de la Boîte sphérique.
 
Figure 7 : vue de face : la Boîte sphérique est fixée par le haut et par le bas dans son site qui se trouve à l’intérieur du véhicule.
 
Figure 8 : vue de droite.
 
Figure 9 : vue de gauche.
 
Figure 10 : vue arrière avec la fixation qui est opérée à l’intérieur du véhicule.
 
Figure 11 : vue de haut.
 
Planche D : Déclencheur automatique : Boîte sphérique.
 
Figure 12 : vue en coupe et de face du système.
 
Figure 13 : vue en coupe et de côté du système.
 
Figure 14 : vue en coupe et du bas des Tubes 10 (coudé en 11) et 25 avec leur contenu.
 
Figure 15 : vue de face et de haut de la Variante 62.
 
En pointillé= 32 et
 
en petits traits= 43.
 
Figure 16 : vue de la Variante 65 posée à la verticale.
 
Planche E : Déclencheur automatique: Variantes.
 
Figure 17 : vue en coupe de la Variante 65, unidirectionnelle. Echelle à titre d’exemple seulement ; longueur : au choix du constructeur, après tests préalables d’un prototype.
 
Figure 18 : vue de face de la Variante 62, à réaction circulaire, sur laquelle peut être fixé un exemplaire de 65, de la manière
 
décrite sur le dessin : ici pour les chocs provenant d’en haut. Si nécessaire, un second exemplaire de 65 peut être fixé de la même manière au bas de 62, pour les chocs qui se produisent en bas du véhicule.
 
Figure 19 : vue de côté du montage de deux exemplaires de la Variante 65 à l’aide d’une Bague filetée (78).
 
Vues en coupe des deux mécanismes au repos.
 
Figure 20 : mêmes vues que sur la figure 19. Quand un choc qui est perçu à l’avant du véhicule, c’est le 65 de droite qui est orienté vers l’avant qui réagit. Le 65 de gauche reste appuyé contre sa cloison et reste retenu par 43 qui est fixé en 71 grâce à 74.
 
Figure 21 : mêmes vues que sur les figures 19 et 20. Quand un choc est perçu à l’arrière du véhicule c’est le 65 de gauche qui est orienté vers l’arrière qui réagit. Le 65 de droite reste appuyé contre sa cloison et il est retenu par 43 grâce à 74.
 
Planche F : Déclencheur automatique : Variantes 65 et 77.
 
Figure 22 : vue en coupe de la Variante 77, bidirectionnelle,
 
mécanisme au repos. Echelle, diamètre et longueur sont à définir au choix du constructeur après des tests préalables qui sont à effectuer sur un prototype.
 
Figure 23 : mêmes vues que sur la figure 22. Mécanisme en marche : choc perçu à l’avant du véhicule ; 66 est projeté vers l’avant et rejeté vers l’arrière grâce aux deux 27 qui le flanquent.
 
Figure 24 : mêmes vues que sur les figures 22 et 23. Mécanisme en marche ; choc perçu à l’arrière du véhicule : 66 est projeté vers l’arrière et rejeté vers l’avant grâce aux deux 27 qui le flanquent.
 
Figure 25 : dispositions de x (nombre indéfini à choisir par le constructeur) d’exemplaires de 65 autour d’un élément de fixation commun, jusqu’à un maximum de 10 exemplaires de 65 qui peuvent être fixés au même élément de fixation.
 
Les exemplaires qui sont marqués avec un trait plein d’attache qui est disposé en diagonale désignent :
 
- en haut et à droite sur le dessin, l’emplacement qui est situé à l’arrière de l’Anneau central d’un exemplaire de 65 qui est destiné aux chocs qui sont perçus diagonalement à l’avant du véhicule, à l’angle que forment l’avant et l’aile droite du véhicule et
 
- en bas et à droite se situe l’emplacement, qui est vu de face, d’un exemplaire de 65 qui est destiné a percevoir les chocs qui se produisent en diagonale à l’avant du véhicule, du côté de l’arrière droit qui forme un angle avec l’aile arrière de droite du véhicule.
 
Le nombre des combinaisons de montage d’un groupe d’exemplaires de 65 (inférieur à 10 unités) peut être plus élevé si on les (65) répartit sur plusieurs endroits (sites de fixations) intérieurs ou extérieurs du véhicule.
 
Figure 26 : dessin du Résumé.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nomenclature par ordre numérique
 
du Déclencheur automatique.
 
1 : Fond de la Boîte sphérique qui contient tout le système.
 
2 : Couvercle de la Boîte sphérique, identique à 1.
 
3 : Charnière qui sert de liaison fixe à 1 et 2.
 
4 : Demi-rondelle perforée servant d’élément de fermeture de gauche.
 
5 : Demi-rondelle perforée servant d’élément de fermeture de droite.
 
6 : Boulon de fermeture pour lier 4 et 5.
 
7 : Ecrou de maintien pour 6, lequel 6 complète le système de fermeture.
 
8 : Calotte supérieure de la Boîte sphérique.
 
9 : Calotte inférieure.
 
10 : Tube de faible diamètre qui est coudé en 11.
 
11 : Partie coudée à angle droit de 10.
 
12 : Téton fileté qui est soudé à la Calotte supérieure (8).
 
13 : Téton fileté qui est, lui aussi, soudé à la Calotte supérieure (8).
 
14 : Téton fileté qui est soudé à la Calotte inférieure (9).
 
15 : Téton fileté qui est soudé à la Calotte inférieure (9).
 
16 : Attache (ou Patte) d’en haut qui sert à fixer la Boîte sphérique au véhicule.
 
17 : Attache (ou Patte) d’en haut qui sert, elle aussi, à fixer la Boîte sphérique au véhicule.
 
18 : Attache (ou Patte) d’en bas qui sert, elle aussi, à fixer la Boîte sphérique au véhicule.
 
19 : Attache (ou Patte) d’en bas qui sert, elle aussi, à fixer la Boîte sphérique au véhicule.
 
20 : Filetage de l’extrémité coudée (11) du Tube ( 10).
 
21 : Filetage de l’extrémité rectiligne du Tube (10).
 
22 : Ecrou extérieur pour l’extrémité du coude 11 de 10.
 
23 : Ecrou intérieur pour l’extrémité du coude (11) de 10.
 
24 : Perforation taraudée centrale qui est pratiquée dans le fond du Tube (25).
 
26 : Ecrou à visser sur 21 à l’intérieur de 25.
 
27 : Ressort de compression de forte à très forte extension.
 
28 : Rondelle perforée en son centre qui sert à bloquer 27.
 
29 : Perle métallique de blocage qui sert à immobiliser 43.
 
30 : Perforation taraudée radiale de 29, destinée à 31.
 
31 : Vis de blocage qui se visse en 30 de 29 pour immobiliser 43.
 






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
  Nombre d'entrées: 103393 visiteurs---Merci pour votre visite.
Copyright GOT9MU
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=